Résidence 2019/2020, Sébastien  CAMBOULIVE

Céret a un musée :

L’appel à projets : ici.

Cette année, nous avons reçu un peu moins de candidatures, mais la plupart d’excellente qualité. L’extension du Musée d’Art Moderne de Céret nous offre l’opportunité de poser le questionner, tant son importance dans une petite ville comme Céret est primordiale. Ce projet est l’occasion d’une collaboration avec sa directrice et conservatrice, Nathalie Gallissot.

La phase de sélection a retenu 4 candidats pour la préselection. Il s’agissait de :

– María Fernanda SÁNCHEZ-PAREDES : http://fernandasanchezparedes.com/

– Marie-Hélène Le Ny : http://marie-helene.le-ny.fr/

– Arianna Sanesi : www.ariannasanesi.com

– Sébastien Camboulive

Les quatre candidat ont très bien présenter leur travail et leur projet, la sélection finale fut difficile et fut un choix d’esthétique tant chacun représentait un courant de la photographie contemporaine.C’est Sébastien Camboulive qui a été choisi pour être le photographe invité en résidence cette année par Lumière d’Encre sur la thématique «Céret a un musée».

Son dossier est ici.

Sébastien Camboulive est représenté par la galerie “Les douches”.

Il a commencé sa résidence cet automne et celle-ci s’est déroulée jusqu’à l’été suivant, son travail de résidence devait être présenté en novembre 2020 à la Capelleta lors du Mois de la photographie à Céret mais  dans cette collaboration avec le musée, nous vons choisi de profiter de la réouverture du musée en 2021 pour y présenter le résultat de la résidence.

En début d’année, Sébastien camboulive a  présenté quelques travaux antérieurs de son travail polymorphe. Sébastien Camboulive n’est pas enfermé dans un style, il sait se renouveler pour aborder chaque thématique dont il sempare avec un angle personnel et une esthétique renouvelée.
Sa série «Contiguïté» est une histoire de transmission et de liquidation des cartons de vieux magazines trouvés dans un grenier qu’il fallait vider. «Avant de m’en débarrasser, j’en ai profité pour percevoir ce que ces bouts d’images d’hier, présentés ensemble, pouvaient encore donner à voir des tourments du monde d’aujourd’hui.»

En voici quelques images :

Cette année fut très particulière compte tenu des conditions sanitaires très compliquées. Ainsi nous n’avons pas pu faire d’intervention dans le milieu scolaire avec l’artiste.

La restitution de la résidence aura lieu en 2021 au Musée d’Art Moderne de Céret lors de sa réouverture.