2011/2012 – GEOFFROY MATHIEU

L’eau, élément de patrimoine, de création et d’identité : Résidence d’artiste en Pays Pyrénées-Méditerranée

 Télécharger le dossier de presse

©Geoffroy Mathieu

Réalisation de la résidence Lumière d’Encre

Au printemps 2011, nous avons constitué notre appel à projet.
Avril à juillet 2011: Appel à projet
Appel à projet relayé par les réseaux d’artistes et de structures nationales et internationales, notamment grâce à internet. Notre connaissance du milieu artistique d’aujourd’hui a permit
un grand retentissement à cet appel. Nombre de candidats l’ont reçu par différents canaux de distribution, notre appel reconnu comme intéressant par les milieux artistiques à été fortement relayé.
Juillet à décembre 2011: Processus de sélection
Nous avons reçu plus de 35 dossiers de candidatures à la suite de notre appel à projet. Il est à noter la très bonne qualité des propositions qui nous sont parvenues à la fois de France et de l’étranger tout aussi bien de la part de jeunes artistes que de valeurs confirmées. Notre appel à projet laissait volontairement la possibilité de présenter des dossiers très variés tant par le forme que par leurs approches. Nous avons réceptionné des projets utilisant des techniques anciennes (tirages à la gomme, sténopé …), des interventions dans l’espace, des approches classiques, du reportage, des interventions numériques ainsi qu’un certain nombre de dossier étayés par des textes théoriques très forts.
Une première présélection réalisée sur 6 réunions aux mois de septembre et octobre nous a permis de distinguer d’abord 10 candidatures puis les 4 dernières que nous désirions rencontrer individuellement. Dans le dernier carré se trouvaient, Geoffroy Mathieu, Barbara Rickewaert, Pascal Mougins et Emile Loreaux. Nous avons rencontrés ces candidats chacuns sur plusieurs jours, pendant le mois de novembre.
Le choix, forcément difficile, a été divulgué le 09 décembre, ce fut Geoffroy Mathieu.
Décembre 2011- Septembre 2012: Réalisation de la résidence et des projets pédagogiques associés
La résidence a eu lieu en collaboration avec le SIVU du Tech, le Pays d’Art et d’Histoire du Tech, le lycée Déodat de Séverac et les acteurs locaux. La mobilisation autour de cette résidence fut forte.

Actions scolaires:
L’action pédagogique intitulée : « J’adopte un paysage », a été réalisées au lycée Déodat de Séverac de Céret.
Vous pouvez télécharger son compte rendu  ici.

Résultat du travail réalisé avec l’Université:
Le travail a été réalisé par Pauline Blanc dans le cadre d’un stage d’avril à juin à Lumière d’encre en étroite collaboration avec Geoffroy Mathieu. Il a fait l’objet d’un mémoire de fin de première année à l’Université Perpignan Via Domitia, département de Géographie et aménagement. Pour ce stage, Pauline Blanc a eu, en plus de l’aide et du soutien de Lumière d’Encre, des professeurs et du photographe, également l’aide su SIVU du Tech.
Ce travail a abouti à la réalisation d’un début d’observatoire des paysages autour de l’eau du Tech.

Un observatoire des paysages autour de l’eau du Tech :
Il est a noté que la qualité du travail d’observatoire des paysages réalisé par Geoffroy Mathieu est louée par le SIGA du Tech (Syndicat intercommunal de Gestion et d’Aménagement du Tech) et a été mis à sa disposition.
Notre volonté est de promouvoir la naissance d’un observatoire complet comme outil d’étude et de valorisation de la vallée. Nous travaillons à la naissance de cet observatoire et souhaitons poursuivre cette action sur les deux autres vallées (la Têt et l’Agly) lors des deux résidences suivantes. L’ensemble des travaux sera alors édité et constituera, avec les ouvrages issus du travail des artistes, un corpus permettant une vue d’ensemble de l’eau dans le département des Pyrénées Orientales.
Geoffroy Mathieu a traité 16 points, dont voici un exemple:

Fiche technique à voir ici: TECH_O20_01

Rencontres et conférences :
Deux soirées portes ouvertes on eu lieu à la galerie du 47 rue de la République à Céret, en Mars et mai 2012.
De même, Geoffroy Mathieu est intervenu à BlaBl’Art, à Perpignan, pour présenter son travail et son approche documentaire du paysage et particulièrement de celui qu’il côtoie et pénètre lors de sa résidence.

De plus le samedi 21 avril 2012, Geffroy Mathieu est intervenu à la médiathèque de Céret pour présenter ses travaux antérieurs et sa démarche artistique. Dans le prolongement de cette conférence, une projection de son travail « Dos à la mer », mêlant photographie et son, a eu lieu à la Galerie de Lumière d’Encre.

Travail de création réalisé lors de la résidence et expositions:

Travaux d’entretiens paysagers sur l’île du plan d’eau de Saint-Jean-Pla-de-Corts, janvier 2012

Dans la suite de la proposition qu’il avait faite, Geoffroy Mathieu a abordé le territoire et le paysage de l’eau du Tech par la rencontre de ses utilisateurs. Tout à commencé par une rencontre avec le SIGA du Tech, qui possède une connaissance et une expertise sur le fleuve. Mais il a également rencontré tous les organismes qui interviennes sur l’eau du Tech, comme EDF (hydroélectricité), la DDTM (surveillance), l’ADASIA (canaux d’irrigation), associations, industrie… ainsi que les utilisateurs personnels, agriculteur, pécheurs, touristes…
Cette résidence relie donc l’ensemble des acteurs du Tech, institutionnels ou non.
L’ensemble de ses rencontres fut traité selon une approche photographique qu’il décrit lui-même comme un réalisme poétique. Aussi laissons-lui la place d’exprimer cette approche :

« Persuadé que le poétique n’est pas l’opposé du documentaire, mais son allié, j’ai choisi d’aborder le chaos qu’est le réel avec liberté, laissant mon regard faire son choix pourvu que l’image produite ait un rapport (parfois lointain…) avec la thématique de l’eau. 
Il s’agissait à l’invitation de l’Association Lumière d’encre de visiter le bassin versant du Tech, de la source à la mer, de rencontrer des personnages qui ont l’eau dans leur quotidien, de parcourir les paysages avec l’ambition de rendre compte de ce territoire façonné. Mu par une volonté d’exhaustivité, j’ai essayé de faire apparaître un peu des grandes problématiques de l’eau dans la vallée : l’exploitation électrique, les loisirs, l’entretien, l’aménagement, l’irrigation, mais aussi son histoire et ses mythes. Au gré des rendez-vous, des promenades, des allers-retour, des visites, j’ai laissé mon regard s’attarder sur des éléments hétérogènes, allant du gros plan au grand paysage, de l’anecdotique au symbolique. 
Cela produisit un ensemble d’images très variées qui ont pris leur place dans le montage des planches. L’expérience vécue me permit au-delà de la découverte d’une vallée magnifique et de la rencontre de personnalités passionnantes d’expérimenter encore un peu plus la ligne de crête qui traverse chaque image, entre fidélité au réel et interprétation, entre véracité et  imaginaire. »                                          Geoffroy Mathieu, septembre 2012

En voici quelques images : Création de Geoffroy Mathieu-Résidence LE 2011-2012

Frédéric Brieut, garde vanne du Canal de Céret, dégage un tronçon du canal obstrué par des cannes de provence, février 2012.

Lit du Tech et chataîgneraie à la sortie de La preste-les-Bains, mars 2012.

Lit du Tech et chataîgneraie à la sortie de La preste-les-Bains, mars 2012.

Pierre Sales, coordinateur exploitation Aude/Tech, lors d’une visite de surveillance de la centrale hydroélectrique EDF de La Llau, avril 2012.

Pierre Sales, coordinateur exploitation Aude/Tech, lors d’une visite de surveillance de la centrale hydroélectrique EDF de La Llau, avril 2012.

Baignade dans le Tech sous le pont entre Amélie-les-Bains et Arles-sur-Tech, juillet 2012.

Baignade dans le Tech sous le pont entre Amélie-les-Bains et Arles-sur-Tech, juillet 2012.

Aqualand, Mas des Capellans, Saint-Cyprien, juillet 2012.

Aqualand, Mas des Capellans, Saint-Cyprien, juillet 2012.

Remarque : RESCLOSE ou RASCLOSE
-Une resclose est une digue rustique constituée par un alignement de grosses pierres, de cailloux roulés et de graviers maintenus par des fascines, des troncs d’arbres et des pieux. Des enrochements consolident en arrière le barrage et atténuent l’action des eaux passant par-dessus la crête. Malgré ce dernier dispositif, c’est essentiellement un ouvrage de fortune que la moindre crue détruit ou détériore. Son obliquité tend à diriger les filets liquides vers le canal alimentaire ; il sert donc aussi de guide-eau.       Emile  Delonca, Le canal d’Ille

– resclosa  : f. [LC] [OP] Paret que es fa a través d’un riu, d’un canal, etc., per alçar el nivell de l’aigua i derivar-la fora del seu llit cap a un molí, un rec, etc.          Definició del DIEC

La première exposition de fin de résidence a lieu du 04 au 17 octobre 2012 à la galerie Marianne d’Argelès sur mer:

Invitation Geoffoy Mathieu Galerie Marianne Argelès sur mer 5 octobre 2012

Affiche Geoffroy Mathieu Galerie Marianne Argelès sur mer octobre 2012

 Geoffroy Mathieu Residence Lumière d'encre 2011-2012 Galerie Marianne Argelès sur mer octobre 2012 Geoffroy Mathieu Residence Lumière d'encre 2011-2012 Galerie Marianne Argelès sur mer octobre 2012

 Geoffroy Mathieu Residence Lumière d'encre 2011-2012 Galerie Marianne Argelès sur mer octobre 2012

 Geoffroy Mathieu Residence Lumière d'encre 2011-2012 Galerie Marianne Argelès sur mer octobre 2012

Une seconde exposition a eu lieu du 25 janvier au 25 février 2013 à la MACA de Perpignan (Maison de la catalanité).
Affiche Geoffroy Mathieu à la MACAAffiche Geoffroy Mathieu à la MACA
Enfin, la travail restera disponible à l’association Lumière d’Encre pendant un an pour permettre sa diffusion. il devrait notamment être exposé dans les lieux du Pays d’art et d’histoire de la vallée du Tech et de la Ter et à la MACA de Perpignan. La programmation est en cours de réalisation.

Édition:
Une édition du travail de résidence est prévue avec les éditions Poursuites.
Notre volonté est de réunir l’ensemble des trois résidences, chacune faisant l’objet d’une édition propre, dans un coffret associé à un quatrième volume relatant le travail d’observatoire des paysages de l’eau.
L’édition du premier volume, celui rendant compte du travail sur la vallée du Tech, est en cours. Il sera finalisé au printemps 2013.

La résidence Lumière d’Encre est soutenue par :

Le Conseil Général des Pyrénées-Orientales
Le Pays Pyrénées-Méditerranée et l’Europe
Le Conseil Régional Languedoc-Roussillon
L’Inspection d’Académie Languedoc-Roussillon
La Direction régionale des Affaires Culturelles-Ministère de la Culture
L’Europe
L’eau de source «La Sémillante» est le mécène de la résidence.

Les commentaires sont fermés.